MSN Home  |  My MSN  |  Hotmail
Sign in to Windows Live ID Web Search:   
go to MSNGroups 
Free Forum Hosting
 
Important Announcement Important Announcement
The MSN Groups service will close in February 2009. You can move your group to Multiply, MSN’s partner for online groups. Learn More
DianorDianor@groups.msn.com 
  
What's New
  
  Panneau de messages  
  Pictures  
  Liens  
  première page  
  Tantra  
  Lettres à Michel  
  Lettres de Michel  
  Lettres de Michel 2  
  Terra Lucida 1  
  Textes mystiques  
  Épreuves de l'Aspirant Chevalier  
  Michaêl  
  Coeur d'amour spirituel  
  Dossier Michaël 2  
  Dossier Michael 3  
  page Hésiode  
  David  
  Celtes réponse  
  Druides  
  Fête du Samhain  
  Yule  
  Réponse à Eriflor  
  Vendredi Saint  
  Notre-Dame  
  Réponse  
  Où en sommes-nous?  
  Réponse de tothéo  
  Ou en sommes-nous?  
  L'évangile des douze (suite)  
  histoire secrète  
  réponse 1  
  réponse saint Paul  
  réponse saint Paul  
  les manuscrits de la Mer Morte  
  Jérusalem (fin)  
  
  
  Tools  
 

 

Il y a un très grand mystère dans la ville d'Auch: des chefs-d'œuvres de l'art de la Renaissance sont préservés dans la Cathédrale Sainte Marie, une cathédrale consacrée à la Vierge Noire. Les vitraux d'Arnaud de Moles méritent notre attention. Créés entre 1507 et 1513, ils sont estimés comme les plus raffinés de la Renaissance.

 

Moïse

Détail des grandes verrières de la cathédrale Sainte-Marie d’Auch.

 

Ce jeu extraordinaire inclut une série de 18 vitraux, où plusieurs personnages se rencontrent. La plupart viennent de la Bible, mais certains d'entre eux, comme les Sibylles, viennent de religions païennes. Les thèmes de ces vitraux d'histoire ont été choisis avec le plus grand soin. Pour découvrir les thèmes, nous devons trouver le fil d'or créant une liaison invisible entre des personnages apparemment étrangers entre eux.

Une idée les rassemble. Quelle est-elle ? La clef de ce mystère est dans les mains de la Sibylle. L'objet qu'elle porte nous donne la clef de l'énigme. Cet objet biblique symbolique concerne chacun des personnages. L'artiste a provoqué ces rencontres pour clarifier un thème, illustrer une histoire...

  Sibylle tenant une branche de palme d'Espoir/Fertilité.

Durant toute l’Antiquité, dans le bassin méditerranéen, la palme était symbole de victoire: ainsi, les Grecs et les Romains offraient-ils une branche de palmier à tout vainqueur. De là, le sens de victoire sur la mort, c'est pour cela que les martyrs chrétiens sont souvent représentés une palme à la main. La palme devient donc aussi symbole d’immortalité. L'accueil triomphal fait à Jésus entrant à Jérusalem a pour signification sa victoire sur la mort et son immortalité. Les philosophes grecs Aristote et Plutarque donnent une explication: "Si l’on met sur le bois du palmier un poids très lourd, et qu’on le charge au point qu’il ne puisse supporter la masse qui agit sur lui, le palmier ne cédera pas, ne fléchira même pas; au contraire, il résistera et se relèvera en formant une courbe. Voilà pourquoi, dans les combats, la branche de palmier est devenue le symbole de la victoire parce qu’il est dans la nature de ce bois de ne jamais céder." (Plutarque)

 

Ces vitraux ne sont pas une galerie de personnages simplement célèbres. Parmi les plus illustres, certains d'entre eux ne sont pas là, mais quelques personnages moins connus occupent une place de choix.

 

Image:Vitraux Cathédrale d'Auch 05.jpg

 

Ces personnages contribuent à l'illustration de l'épopée la plus grande, le dépliage de l'HISTOIRE.

Nous trouvons les mêmes idées dans la boiserie du chœur comme sur les fenêtres d'Arnaud de Moles. Voici une image de l'intérieur du Chœur. 

 

 

Il y a 113 stalles dans le chœur. Elles sont faites en cœur de chêne. Nous remarquons aussi la présence d'une foule de monstres, hommes et bêtes. Il existe une coexistence parfaite et une harmonie heureuse entre deux cultures, entre deux modes de pensée: la ferveur mystique du Moyen âge et l'humanisme de la Renaissance : mysticisme et science.

Les artistes des Cathédrales Gothiques seraient les Compagnons du devoir de liberté. Ces compagnons ont été capables d'exprimer en beaucoup d'endroits leurs initiations - bien sûr, discrètement. Ce jeu remarquable n'est pas de l'art simple! Comme les vitraux, il contient une pensée, un message.

Quand nous observons soigneusement les détails dans les stalles, quelque chose apparaît immédiatement à nos yeux: démons et serpents, des animaux malveillants et des monstres de toutes espèces, essaiment ici et là. Cette invasion contribue à donner un aspect tragique qui est aussi en accord avec le profond mouvement d'histoire qui nous est relaté.

Cet aspect tragique est complémentaire et doit être mis en relation avec les vitraux d'Arnaud de Moles. Les fenêtres et les cabines constituent un tout. Les deux chef-d'œuvres ont été conçus en même temps. On dit la même histoire: on a proposé le même thème aux vitriers et aux sculpteurs. 

On penserait presque à l'Enfer de Dante. Mais cette tragédie évidente n'est pas l'enfer - c'est l'histoire de l'humanité sur la Terre. La Charité - mains vides - marche directement devant les monstres et les démons, supportée par un même espoir, allant seul, mais courageuse, faire face au mal, le serpent malveillant. À la fin du cycle, elle devient la Force triomphante. Sa mission est accomplie parce que nous voyons tous les serpents malveillants écrasés sous ses pieds ou finalement maîtrisés dans ses mains.

Les dix-huit vitraux d'Arnaud de Moles sont donc un travail exceptionnel: chef-d'œuvres d'Art Gothique (l'Argot), l'Art de Lumière! Ce qui est vraiment unique - dans cet ensemble aussi bien que dans les stalles du chœur, est le message révélé.  La source de cette inspiration est non seulement la Bible et les vies des Saints, mais aussi la nature, la mythologie, les religions païennes, le Saint Graal et la chevalerie.

  Source:

http://quantumfuture.net/fr/compagnons.htm

http://www.gillesvidal.com/saintemarie.htm

La palme
Comme tout rameau, toute branche verte, la palme est considérée comme symbole de vitalité, donc de victoire. On comprend l’enthousiasme des Hébreux découvrant la riante vallée du Jourdain après un cheminement de quarante ans au désert. Les palmiers en particulier qui offrent l’ombre et les dattes rafraîchissantes, symbolisaient à leurs yeux les bienfaits de la terre promise. Dans le même esprit, les Grecs et les Romains feront de la palme l’insigne de la victoire, qu’elle soit obtenue dans les compétitions sportives et littéraires des jeux, ou bien qu’elle soit fêtée lors du triomphe des généraux romains.
Ses propres feuilles deviennent elles-mêmes symbole de victoire sur la mort et le mal et c’est pour cela qu’elles rappellent la glorification des martyrs.